Temps de lecture : 3 minutes

Céleste FAVREAU

Stagiaire juridique

Table des matières

Nous avons eu la chance d’échanger avec Lomig Guillo, journaliste pour Prisma Media, mais aussi rédacteur en chef du magazine Management.

Son expérience au micro du célèbre podcast Guerres de business, l’adaptation française du podcast Business Wars, mais aussi au sein de l’équipe en charge de l’édition des podcasts de Prisma Studio comme ManageFlix ou encore Les génies du numérique lui ont permis de nous donner, lors de cette interview, toutes les clés pour apprendre à poser notre voix.

 

1) Travailler sa voix

Dans un premier temps, il nous conseille de travailler notre voix et insiste sur le fait qu’il est possible de progresser, qu’il s’agit d’un art comme un autre. Il est presque impératif de s’entrainer à parler devant un micro. L’idée est de s’enregistrer, de s’écouter, de réessayer, jusqu’à ce que l’on se trouve à l’aise et naturel.

S’il peut être désagréable pour certains d’entendre leur propre voix, il ne faut pas néanmoins chercher à l’enjoliver ou à la dénaturer, Lomig souligne, par expérience, que les auditeurs le remarqueront tout de suite.

 

2) Préparer l’interview

Ensuite, il convient de ne pas négliger la préparation de l’interview ou de la chronique à enregistrer. Selon Lomig Guillo, un podcast est l’équivalent d’un magazine audio. Il nous explique que chez Prisma Studio par exemple, des réunions traitant de la rédaction et de la ligne éditoriale de certains podcasts sont indispensables. D’autres, à l’inverse, sont plus autonomes.

Cela étant, chaque podcast doit être préparé avec soin avant l’enregistrement. Lomig nous conseille en cas d’interview de bien préparer les premières questions et d’avoir également rédigé des questions de relance. Savoir, avant de commencer l’enregistrement, où l’on veut amener l’invité facilitera l’échange. Il convient dès lors de se documenter sur les sujets qui seront abordés mais aussi sur l’invité pour être capable de réorienter l’interview en cours de route.

Lomig appuie sur le fait que, pour creuser un sujet, il ne faut jamais hésiter à poser une même question plusieurs fois et de manière différente à son invité.

 

3) S'organiser

D’un point de vue organisationnel, il nous encourage à enregistrer plusieurs épisodes sur une même journée et d’avoir préalablement mis en place une structure fixe du podcast. (Introduction, conclusion, musique etc…). En travaillant sur la même base, cela permet au podcaster de gagner un temps précieux.

 

Nous remercions chaleureusement Lomig Guillo pour le temps qu’il nous a accordé et pour tous ces conseils qu’il ne nous reste plus qu’à appliquer !

 

Vous avez désormais toutes les clés en mains pour développer et rentabiliser votre podcast ! 

Cet article vous a plu et vous a motivé à nous rejoindre sur les ondes ?

Si oui, nous vous invitons, que vous soyez débutants, déjà podcaster ou une marque positive, à réserver une session stratégique avec nous pour échanger sur vos besoins concrets ! C’est par là !

Toujours plus d'articles